Portraits d'acteurs du voyage durable : Pascal LLuch

Voyageur et accompagnateur en montagne depuis les années 80, Pascal a organisé des voyages à pied dans le monde entier, en particulier en Asie et au Sahara, où il fut pionnier sur de nombreux terrains à une époque où la rencontre, le partage avec les populations locales, et les itinéraires originaux, primaient.

La planète semblait immense et la Nature être la Mère nourricière qui régulait tout, y compris l'activité humaine...

Pascal l'aimait par dessus tout.

Toujours en ébullition, il foisonnait en permanence de projets et d’idées.

L’œil naturaliste, la fibre environnementaliste, curieux des patrimoines sous toutes leurs formes, il aimait partager son savoir avec les voyageurs qu’il accompagnait.

De 2001 à 2010, il a été co-repreneur de l'agence Hommes et Montagnes créée en 1969 par Odette et Jean-Louis Bernezat.

Hommes et Montagnes, pionnière des voyages au Sahara, est restée leader des grandes expéditions à chameaux jusqu'à sa disparition peu après avoir fêté ses quarante ans.

Il fut l’auteur d’une  traversée de 500 Km avec des chameaux en Mongolie, guidant des groupes de passionnées des grands voyages, et avait en projet la traversée de la plus longue dune au monde en Égypte avant que le printemps arabe ne l'en empêche.

Désirant développer en France des séjours dans l’esprit de ce qu'il avait réalisé ailleurs depuis longtemps, il a créé en 2009 le concept RandoPays®, une gamme de séjours à mobilité douce, favorisant les rencontres et les initiatives innovantes des territoires ; conçus et organisés par leurs auteurs-accompagnateurs.

Tout naturellement, c’est à partir de chez lui, dans le Trièves, qu'il mettait en application sa philosophie du voyage.

Il fut partie prenante de la mise en place,  et signataire de la charte Trièves Ecotourisme, marquant ainsi son engagement pour en respecter les valeurs.

Cette longue pratique a nourri ses réflexions quant à l’impact de nos activités sur des territoires en développement ; acteur de l'écotourisme en France, il participait à des colloques sur le tourisme responsable, rédigeait des articles, notamment pour V.V.E, et participait à des études relatives aux évaluations ou à la  formation.

Il était par ailleurs membre fondateur de l'Association TER_RES (Territoires Responsables) - aujourd'hui disparue - , et fut vice-président de V.V.E (Voyageurs et Voyagistes-Eco-responsables) de 2008 à 2014.

Il participa activement à l'organisation des deux Forums Nationaux du Tourisme Respoonsable en 2010 à Chambéry et 2012 à Montpellier et était co-dépositaire à l'INPI de la notion de Compensation territoriale©.

Diplômé instructeur de marche nordique, il pratiquait cette activité douce dans le Trièves, et les alentours, qui s'y prêtent particulièrement bien.

L'agrément de l'Éducation Nationale lui permettait d'intervenir régulièrement auprès de classes de découvertes dans le cadre de l'éducation à l'environnement.

Qualifié Handisport (CQH A&B), il était  reconnu apte à emmener des personnes à mobilité réduite en montagne, en Joëlette, FTT, Cimgo, etc. Le Trièves, à nouveau, se prêtant bien à ces pratiques.

En Novembre 2016, alors qu'il venait de célébrer ses 30 années de voyages à Madère, dont il fut le pionnier, il partit accompagner un groupe au Cap Vert.

Il n'en revint pas.

Alors qu'il tentait de sauver de la noyage l'une des deux clientes qui avaient enfrunt ses indications de ne pas se baigner, il coula avec la seconde après avoir sauvé la première.

C'est en héro anonyme qu'il nous quitta, distillant au passage son dernier message : Non, l'aventure, la vraie, n'est pas sans risque, et le voyage dit d'aventure ne peut s'accomoder de la tendance qui consiste à supprimer les accompagnateurs diplômés pour des raisons économiques ou de rentabilité. Cela figurait parmis ses principaux engagements, ayant été co-fondateur de COPRELS (Collectif pour un Encadrement Légal et Sécurisé).

Pascal aurait célébré ses 60 ans cette année, mais ne pouvait imaginer l'inactivité.

Merci Pascal pour tout ce que tu as apporté au tourisme responsable et à ce que nous n'appelions pas encore le slow tourism, bien que c'est ce concept que tu avais développé chez toi, dans le Trièves...

Une partie des articles que tu as co-écrits pour V.V.E ont été réactualisés, et insérés dans l'ouvrage "Tourisme durable - De l'utopie à la réalité", afin que nul n'oublie l'essence de tes réflexions, ni le temps que tu as consacré à leur rédaction - de manière bénévole - , avec pour seul objectif, celui d'informer...

Auteur : 
Jean-Pierre LAMIC

Ajouter un commentaire