Une première expédition dans la zone la plus vierge et la plus pure de l’océan

Alexis Rosenfeld, photographe explorateur, revient d'une première expédition en plongée sous-marine dans la zone la plus vierge et la plus pure de l’océan, située à 300 kilomètres des côtes de Nouvelle-Calédonie, au cœur du parc naturel de la mer de Corail, l’une des plus grandes aires maritimes protégées au monde.

« C’est incroyable de se dire que je vais voir ce qu’est l’océan dans sa forme originelle. Un endroit vierge comme l’homme préhistorique aurait pu le connaître il y 100 000 ans. Se retrouver face à des animaux qui n’ont jamais vu un homme », dit-il.

Cette première mission a permis d'effectuer une centaine d'heure de plongée et de ramener des clichés encore jamais vus de cette région éloignée.
Certain atolls sont classés au Patrimoine mondial de l'UNESCO.
Le Gouvernement de la Nouvelle Calédonie a délivré une autorisation « spéciale » d'accès permettant aux plongeurs de l'équipe d'Alexis Rosenfeld d'explorer cette zone.

L'importance de cette mission s'appuie notamment sur les données d'un récent rapport de la National Geographic Society et de l'IRD (Institut de Recherche et de Développement) qui qualifie les atolls au Nord de la Nouvelle Calédonie comme l'un des Hotspot de biodiversité les plus important de la planète.
Un tiers des sites originels et purs ; non spoliés au niveau mondial, se trouvent dans cette réserve.

Cette nouvelle expédition permet de témoigner de la beauté des fonds sous-marins et de la nécessité de les protéger à l’occasion du Congrès mondial de la nature de l’UICN qui se tiendra en juin à Marseille.

Auteur : 
Jean-Pierre LAMIC

Ajouter un commentaire