Portrait : Yvan Bourgnon et the SeaCleaner

×

Message d'erreur

  • Notice : Trying to access array offset on value of type null dans theme_image_formatter() (ligne 602 dans /home/piyhlik/www/levoyagedurable.ovh/modules/image/image.field.inc).
  • Warning : array_key_exists() expects parameter 2 to be array, null given dans theme_image_formatter() (ligne 605 dans /home/piyhlik/www/levoyagedurable.ovh/modules/image/image.field.inc).

Après avoir remporté la Transat en double Jacques Vabre en 1997 avec son frère ainé Laurent, Yvan Bourgnon, navigateur franco-Suisse, né en 1971, s’est lancé un incroyable défi en 2013 : faire le tour du monde en catamaran de sport non habitable et sans instrument électronique.

Pendant deux ans, il a vécu la vraie Aventure !, à bord de son catamaran « La Louloutte », passant 220 jours en mer, effectuant 20 étapes, traversant 3 océans et 13 mers.

Ce défi, il l’a réalisé sur un parcours de 50 000 km autour de la planète, sans instrument électronique, avec un simple sextant pour s’orienter, sans abri pour se protéger des dangers de la mer et des tempêtes.

Équipé de plusieurs caméras, il s'est filmé pour partager son quotidien au milieu des éléments, relatant ses impressions, ses difficultés, sa vie à bord…

 

Retrouvez une partie de son périple et les chiffres-clés de cette aventure en cliquant ici.

La chaîne Voyage en a tiré 4 épisodes :

Épisode 1 : Face aux éléments

Épisode 2 : Retour aux sources

Épisode 3 : Tous les dangers

Episode 4 : Mare Nostrum

 

Aujourd’hui :

Il est le fondateur et Président d'une association, The SeaCleaners, créée en 2015 et destinée à construire un catamaran géant de 70 mètres de long, le Manta, un voilier hybride, dévoreur de plastiques, fonctionnant grâce à l'électricité fournie par des panneaux solaires, deux éoliennes, et la pyrolyse réalisée à partir des déchets collectés.

« Ce bateau-usine, concentré d’écologie et de technologie, sera le premier du genre capable de collecter, traiter et valoriser des déchets plastiques marins en grande quantité.

Un film de 4 minutes permet de comprendre son fonctionnement et ses principales caractéristiques ». Pour le découvrir, cliquez ci-dessous

Bienvenue à bord !

 

Perspectives et utopies :

Imaginez que les croisiéristes deviennent enfin des entreprises responsables…, construisent des bateaux à taille humaine, équipés d’un tel système…, fassent découvrir à leurs voyageurs un monde nettoyé de ces cochonneries qu’ils ont parfois eux-mêmes contribuées à disperser…

Imaginez un monde où les croisiéristes, plutôt que de dépenser de l’argent dans leur communication ou pour être intégrés dans des actions de greenwashing orchestrées par des associations prônant un tourisme plus responsable, aident à financer les 100 bateaux dévoreurs de plastiques rêvés par Yvan

Imaginez les Chantiers navals de Saint-Nazaire abandonnant la construction de ces monstres qui polluent les mers, les océans, l’air des ports, et les plus belles villes du monde, pour devenir la référence mondiale en matière de construction de bateaux éco-responsables…, donnant du travail à des employés qui pourront être fiers de ce qu’ils font.

Peut-être un jour… que je ne verrai certainement pas…, mais c’est à Monsieur Yvan Bourgnon que nous le devrons pour une large part, si cette utopie se réalise avant qu’il ne soit trop tard…

 

Un webinaire pour tout comprendre et participer

Un webinaire sera la première activité organisée dans le cadre de la collaboration entre The SeaCleaners et l’industrie nautique européenne, qui a été formalisée par un protocole d’accord en janvier 2021.

Le webinaire aura lieu le 19 mai 2021, de 11h00 à 12h00, et est ouvert à tous les participants. Pour vous inscrire, veuillez cliquer ici.

Copyrignt photos : Voiliers.com – SeaCleaner – YoTube.com

#transition - #transitiontourisme - ≠TourismeDurable - ≠ActeursTourismeDurable - ≠ActeursTourismeResponsable - ≠Greenwashing - ≠Surtourisme - ≠Croisiéristes - ≠YvanBourgnon - #MantaProject !

Indépendance et liberté d'expression

Pour être totalement indépendant, un média ne peut compter que sur les dons pour vivre...

Le gage pour que la liberté d’expression puisse continuer d’exister, tout comme le Média du voyage durable, passe donc immanquablement par une participation, même minime des lecteurs qui profitent d’écrits libres de toute influence…

Alors, merci à tous ceux qui soutiendront ce travail d'information.

Voici le lien vers notre cagnotte en ligne

Et ici l’article qui vous en dit plus à ce sujet

Auteur : 
Jean-Pierre LAMIC

Ajouter un commentaire